Catégories
Uncategorized

Perfecta

Dans les années 1520-1560, l’anatomie nouvelle se donne un objet scientifique nouveau : le corps féminin. Dénonçant l’insuffisance des théories et connaissances , les médecins « découvrent » les parties du corps féminin, les nomment, les décrivent et les commentent. La perfection du corps humain, de long temps pensée comme perfection du corps masculin, se déclinerait-elle désormais au féminin aussi ? Au duel ou au pluriel, qui incluerait plus de deux genres ? Le projet Perfecta, subventionné par le Conseil Canadien de la Recherche en Sciences Humaines, examine les enjeux, débats, représentations et permanences de ces discours sur la perfection féminine, dans ses prétendues découvertes et redécouvertes, jusqu’au 21e siècle. À partir de documents et d’images, ce blog engagera multiples questionnements sur le genre (ses constructions, ses remises en question), la visibilité du corps, les dimensions politiques du regard sur le sexe ou de la volonté d’ignorance et, finalement, sur nos usages culturels de la « nature ».

En cours de construction, le site (accès libre) Perfecta rassemble les ressources documentaires de l’équipe : textes médicaux et représentations du sexe féminin pendant la première modernité. Bientôt, une bibliographie sur les rencontres entre défenses des femmes et discours anatomiques.

Perfecta organise deux rencontres savantes en 2021 —la simultanéité de ces deux événements s’explique par les reports du premier.

Représenter le sexe féminin : images et imaginaires 16/21

Recueil d’articles et dossier iconographique, à paraître aux presses UVic Libraries.

Les paradoxes de la perfection féminine : corps et modèles en question aux temps de la Querelle des Femmes (14e-17e s.)

Recueil d’articles à paraître dans la revue Renaissance et réforme/Renaissance and Réformation. Comité éditorial : Mercedes Arriaga Flórez, Patrizzia Caraffi et Hélène Cazes (eds)

Plus de détails sur cette page.

Contact : perfecta_at_uvic.ca